La cuisine médiévale peut aujourd’hui surprendre, car les habitudes alimentaires du Moyen-Age sont différentes de celle de notre époque. La cuisine médiévale est une cuisine de goût, de saveurs et de couleurs. Son originalité repose sur la nature des aliments.


  • L’art de cuire
  • Au Moyen-Age, la cuisson se faisait à des températures élevées, et il fallait faire très attention quand il s’agissait de cuisiner, cuire au four, griller, mijoter, frire et savoir cuisiner au bain Marie.

  • Les épices sont omniprésentes
  • De nombreuses épices étaient utilisés dans les plats médiévaux. On trouve dans la cuisine médiévale une véritable foison d’épices telles que le gingembre, le safran, la cannelle, le clou de girofle, la muscade, le persil, le thym, le laurier, le romarin, l’ail, la menthe, le poivre et le sel. Ces épices et plantes aromatiques permettaient de proposer une cuisine riche en couleur avec divers assaisonnements.

    Les épices sont très utilisées pour leurs vertus médicinales, mais aussi pour des raisons religieuses, car elles proviendraient du paradis et en consommer rapprocherait un peu plus de celui-ci !

  • Les saveurs
  • La cuisine médiévale offre le meilleur mélange de saveurs. Si aujourd’hui, la cuisine toute faite ne peut nous offrir que le choix de saveurs salées ou sucrées, ou pire, une seule saveur de restauration rapide, notre palais et notre langue peuvent identifier ces quatre saveurs.

    Quant à la gastronomie médiévale, elle nous offre le choix de huit voire neuf saveurs. Par exemple, lorsque vous ajoutez du sucre au plat, vous obtiendrez une saveur sucrée, et lorsque vous ajoutez du miel, vous obtiendrez une saveur suave. Nous avons donc deux fois quatre égale huit saveurs, la neuvième étant une saveur poivrée.

    Enfin, la cuisine médiévale est aussi une cuisine de couleurs. Chaque assaisonnement, chaque plat doit avoir une couleur qui lui permette d’être reconnu.

    La cuisine médiévale est tout en subtilité, complexe et légèrement acidulée, pleine de saveurs sucrées-salées et d’associations gustatives perdues au fil du temps.


N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.